Les souverainistes contre la monarchie

23 mars 2018

Ceux qui appellent la France à sortir de l'Union européenne semblent être les premiers à oublier qu'elle en fait elle-même partie.

La « politique de casse des services publics est dictée à la France par l'Union européenne », avons-nous lu dernièrement sur Facebook. Le projet de loi « pour un nouveau pacte ferroviaire », qui vient d'être présenté à l'Assemblée nationale, serait censé en témoigner. En effet, le Gouvernement ne s'en cache pas : il s'agit, entre autres, de transposer les directives organisant un « espace ferroviaire unique européen ».

Curieusement, ceux qui appellent la France à sortir de l'Union européenne semblent être les premiers à oublier qu'elle en fait elle-même partie. Et qu'à ce titre, elle a voix au chapitre. De fait, les textes incriminées ont été adoptés avec son accord, en 2012 comme en 2016 (un registre des votes publics est accessible en ligne).

Dans ces conditions, comment peut-on prétendre que Bruxelles impose sa volonté à Paris ? Tout au plus pourrait-on considérer que le Gouvernement place le Parlement devant le fait accompli. Or, au Danemark et en Finlande, il semblerait que les choses se passent différemment – preuve, encore une fois, que l'Europe n'est pas seule en cause. En France, le primat va à l'exécutif ! Cela en vertu d'une tradition monarchique entretenue par la constitution de la Ve République. Voilà, précisément, ce contre quoi se battent les souverainistes. Parmi lesquels on compte pourtant de fervents gaullistes et même des royalistes… Ironie !

Un commentaire pour "Les souverainistes contre la monarchie"

  1. Catoneo

    Le 24 mars 2018 à 10 h 06 min

    Dans certains milieux, on oublie (volontairement) que de par sa situation géographique et sa qualité de membre éminent fondateur, rien ne peut se faire à Bruxelles sans l'aval de la France, quand ce n'est pas de son initiative.

    Agiter la marotte d'une tutelle européenne contraignante signale que le dossier n'a pas été étudié, pour rester gentil.

Laissez un commentaire