Vol MH17 : un complot américain, c'est une « évidence » !

23 juillet 2014

Chronique du populisme conspirationniste à la botte de Moscou.

Alors que venait d'être annoncé le crash d'un avion survolant l'Ukraine, Marine Le Pen a d'abord fait part d'une réaction relativement mesurée. Dans un communiqué publié le 18 juillet 2014, elle a appelé « à la plus grande prudence quant à toute conclusion hâtive car chacun sait que la guerre de l'information, et donc de la désinformation, est partie intégrante des conflits modernes ». Cela étant, elle n'a pas exclu « des calculs géopolitiques » qui pourraient miser « sur la "stratégie de la tension" ».

Aymeric Chauprade, élu tout récemment au Parlement européen, s'est empressé, quant à lui, de prendre la défense de Moscou : « quant à la Russie, c'est une certitude, elle ne peut en aucun cas être impliquée dans cette tragédie », a-t-il déclaré le même jour. Entre autres hypothèses à ses yeux vraisemblables, il envisageait alors « une erreur de l'armée ukrainienne ».

Quelques jours plus tard, cependant, le 22 juillet, il a appelé à « constater l'évidence » selon laquelle, « depuis 2001, régulièrement, un événement dramatique provoque une accélération de l'Histoire qui profite à l'agenda américain » – cela « pour sauver les suprématies monétaire et géopolitique américaines et faire ainsi échec au nouveau monde multipolaire ».

Autrement dit, selon le conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales, les passagers du vol MH17 seraient morts en raison du cynisme de Washington, tout comme l'auraient été les victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Notons toutefois qu'à la différence des communiqués précédents, ces insinuations, mises en ligne sur le site Internet d'Aymeric Chauprade, ne semblent pas avoir été publiées sur celui du Front national.

3 commentaires pour "Vol MH17 : un complot américain, c'est une « évidence » !"

  1. Catoneo

    Le 25 juillet 2014 à 10 h 45 min

    Chauprade nage en plein délire "Meyssanique". Hervé Morin, avec son esprit simple d'éleveur de chevaux, l'avait parfaitement cadré. Son expulsion de l'Ecole de Guerre ne m'étonne plus.
    Si le Kremlin n'est pas impliqué directement dans l'affaire du MH-17, on n'en peut dire autant de l'état-major tactique russe en frontière. Il fournit et soutient les mercenaires caucasiens et tchétchènes qui fomentent les troubles au Donbass. Hélas parmi ceux-là il y avait deux anciens des bataillons d'artillerie sol-air capables de dézinguer un "transport de troupes" ukrainien, plein de touristes !
    Poutine va le payer cher ! En réalité, il ne maîtrise rien au sol, on l'avait vu à Grosny qu'il a laissé raser.

  2. GD

    Le 25 juillet 2014 à 11 h 34 min

    Sur un sujet pareil, je m'attendais bien à un commentaire de mon fidèle lecteur 😉 Au fait, si j'en crois une amie habituée à regarder CCTV, même en Chine on incrimine la Russie...

  3. Catoneo

    Le 25 juillet 2014 à 16 h 56 min

    Après le mystère du vol MH-370 où les Chinois étaient majoritaires, voilà le MH-17 de la même compagnie, maudite désormais ; mais cette fois on a l'explication : les lansquenets alcoolisés du Csar, soldés à la semaine (j'aimerais savoir combien), ont parié la tournée entre eux !
    Chez les Chinois ça ne passe pas ; déjà qu'ils ont une assez mauvaise opinion des flemmards russes qui laissent la Sibérie orientale à l'abandon alors qu'il y aurait tant à faire dans les territoires volés, ce genre de crime est impardonnable, et l'ordre "derrière le rideau" (demandez à votre amie) ne peut venir que du pouvoir central russe, tout autre hypothèse est pour eux grotesque, même la mienne.

Laissez un commentaire